Rencontre avec Giada Ricci

 

Présentation de thèse : L’espace muséographique au Japon : concepts et spécificités

Vendredi 14 janvier 2022 17h.30-19h.

SUR ZOOM (inscription préalable à secrétariat@asie-sorbonne.fr)

Après une carrière internationale d’architecte muséographe, Giada Ricci s’est tournée vers la recherche et l’enseignement. Elle a soutenu sa thèse à l’EPHE en janvier 2020. Elle nous en présente les grands axes dans le cadre de notre accueil de jeunes docteurs.

Considérant l’espace muséographique comme une expression culturelle, cette recherche aborde les pratiques japonaises dans les musées d’art, l’architecture et les espaces d’exposition, ainsi que les modes de présentation des œuvres d’art et des objets, jusqu’à nos jours. En reprenant les pratiques spatiales de l’architecture prémoderne, les musées au Japon ont développé des modalités propres de conception de l’espace. Construire en revisitant la tradition est la manière spécifiquement japonaise de faire revivre le patrimoine dans les musées, attitude qui s’exprime notamment par l’attention à la nature, l’emplacement dans le site et le choix des matériaux, l’intimité du rapport intérieur-extérieur, le parcours et l’articulation des espaces. Alliant esthétique et fonctionnalité, qualité architecturale et environnementale, qualité muséographique et conservation des œuvres, les musées et les aménagements muséographiques contemporains au Japon, souvent l’œuvre d’architectes japonais reconnus internationalement, se révèlent ainsi des réalisations exemplaires et cohérentes, qui expérimentent avec succès une architecture d’interrelations complexes dans une vision du musée ouvert aux visiteurs, aux sensations et au monde. 

Cet évènement s’inscrit dans la programmation des Rencontres Asie-Sorbonne. Il prendra la forme d’une présentation de 45 minutes, suivie d’une discussion.

Rencontres suivantes

Vendredi 4 février : Daniela Zhang Cziráková présentera son livre Breaking the Ink -Abstract Ink Art in Mainland China paru chez Veda en 2020.